Quelle police d'écriture utiliser en maternelle

Apprentissage de l’Ecriture en Maternelle : bien débuter

L’apprentissage de l’écriture en maternelle est une question essentielle. C’est à ce moment-là que l’on pose les bases. La police d’écriture que l’on utilise pour apprendre à écrire en maternelle est essentielle. Je vais donc répondre à la question : « quelle police d’écriture utiliser en maternelle ? » car un bon démarrage permettra aux élèves d’entrer en primaire de manière sereine.

Quelle police d’écriture utiliser en maternelle en petite section ?

Pour commencer, je vais revenir sur les 3 polices d’écriture qui existent.
Il y a :
– les majuscules d’imprimerie (ex : METEO) composées de lettres séparées et de beaucoup de lignes droites
– les minuscules d’imprimerie (ex : météo) composées de lettres séparées mais avec plus de courbes
– les lettres cursives, il s’agit de l’écriture manuscrite qui est donc composée de lettres attachées avec énormément de courbes et peu de lignes droites.


De manière générale, on retrouve les majuscules d’imprimerie en maternelle. Elles sont généralement utilisées dans les classes. Pourtant, je déconseille cette pratique. Car cette approche n’est pas naturelle. Elle recourt à une police que l’on retrouve très peu dans la vie courante d’une part. Et d’autre part, personne n’utilise ce type d’écriture par la suite.
En effet, on va écrire en cursive et lire en lettres minuscules d’imprimerie (scripte). C’est pourquoi, apprendre à écrire aux enfants en lettres majuscules d’imprimerie n’a, selon moi, aucun sens et est même contre-productif. Les enfants vont devoir mobiliser beaucoup d’énergie pour y parvenir.
Ensuite, arrivés en primaire, ils devront apprendre l’écriture cursive. Les élèves seront confrontés à une nouvelle écriture qu’ils ne maitrisent pas car elle ne leur a pas été enseignée auparavant en classe. Pour beaucoup d’enfants, cela représente une source de stress et de difficultés supplémentaires et inutiles. Cela peut être évité très facilement. Ce qui nous amène à ce que je conseille de faire.

Comment travailler l’écriture en maternelle ?

L’utilisation des lettres majuscules dans les petites classes repose sur plusieurs choses l’une est que l’on a l’habitude de voir cette pratique. On continue donc sans trop se poser de questions. L’autre raison est que les jeunes enfants n’ont pas la motricité nécessaire pour réaliser des courbes et le mouvement nécessaire pour écrire en attaché. Il est donc plus facile pour eux, dans un premier temps de tracer des lignes droites et des lettres séparées. C’est pour cela que l’écriture majuscule leur est plus vite accessible.
Mais cela va leur poser plus de difficultés par la suite. Une fois qu’ils auront acquis cette écriture et qu’ils se sentiront à l’aise avec celle-ci, on va leur demander de passer à la cursive qui est totalement différente que ce soit en terme de geste ou en terme de forme. C’est donc un tout nouvel apprentissage qui s’impose pour eux.
On aurait pu éviter cet écueil en leur proposant d’autres options au départ et en leur permettant d’écrire en attaché dès que leur motricité le leur permet.
Voici quelques pistes pour bien débuter l’apprentissage de l’écriture en maternelle :

  • Utiliser des lettres mobiles comme celles-ci. Toujours dans le but de rester cohérent tout au long du parcours scolaire de l’enfant, je recommande d’utiliser la police scripte qui sera celle de l’apprentissage de la lecture. À nouveau, cela facilitera la suite de la scolarité. L’idée étant de se focaliser sur l’élément qui servira le plus à l’élève et de ne pas se disperser en lui proposant une multitude de graphies qui vont le perturber car il sera perdu face à tant de polices différentes.
    Ces lettres pourront donc servir à former des mots pour l’enfant qui souhaite commencer à écrire mais qui n’a pas encore la motricité fine suffisante. Découvrez l’article sur les jeux qui développent la motricité fine et que les enfants adorent.
  • La dictée à l’adulte : le principe est d’écrire à la place de l’enfant sous la dictée de celui-ci. Cela présente deux avantages très intéressants même si cela peut paraître contradictoire de le faire à la place de l’enfant. En réalité, cela va beaucoup participer au démarrage de la lecture et de l’écriture. Voici pourquoi : l’enfant va observer l’adulte écrire et et les gestes réalisés par celui-ci. Il va donc s’habituer à l’écriture cursive qui lui sera beaucoup plus familière à son entrée en primaire. Il va également entamer le processus de lecture qui est indissociable de l’apprentissage de l’écriture. Il est d’ailleurs vivement conseillé d’associer les deux car l’un soutient l’autre.
    Tout ceci nous amène à la question :

Quand apprendre à écrire en cursive ?

La réponse est différente pour chacun. Elle dépend principalement de l’évolution de la motricité fine chez l’enfant.
Il devra être capable de :

  • maîtriser son geste
  • de s’orienter dans l’espace
  • de réaliser des courbes
  • de changer de sens
    Vous serez peut-être aussi intéressé par les exercices de psychomotricité qui permettent d’améliorer l’écriture.
    Une fois toute ces compétences maîtrisées, il pourra commencer à écrire en attaché. L’idéal est de commencer avec le prénom et des mots à forte valeur affective ou qui ont du sens pour l’enfant. On écrit pour communiquer, il faut donc toujours proposer des situations mobilisatrices à l’enfant comme par exemple, écrire une carte d’anniversaire, une carte postale, un petit mot à une personne de son entourage, etc.
    Voici comment procéder pour entamer cet apprentissage :

Comment apprendre à écrire son prénom en maternelle ?

Le plus important à retenir est que l’écriture n’est pas un dessin. On ne peut donc pas écrire comme l’on veut, il y a des codes à respecter. Je compare souvent avec la conduite en voiture : il y a des routes (forme des lettres) et un sens à respecter.
L’idéal est de montrer le geste correct à l’enfant afin qu’il intègre le mouvement et le sens à respecter. Je déconseille fortement de placer un mot tout fait devant l’enfant car il va « inventer » la façon de former les lettres étant donné qu’il n’a pas la connaissance de la forme correcte. C’est pourquoi écrire beaucoup devant l’enfant est très important car inconsciemment, son cerveau va retenir le mouvement correct.
Pour l’écriture du prénom, l’idéal est de montrer une lettre à la fois. L’adulte trace la première lettre devant l’enfant en s’assurant que celui-ci observe bien le geste et le sens. Ensuite, l’enfant reproduit cette lettre et ainsi de suite pour chaque lettre. Par la suite, on proposera des groupes de lettres. Ce qui permettra de montrer les arrêts obligatoires et les endroits où l’on ne peut pas s’arrêter au contraire. Pour cela, la technique du feu vert en début de séquence de lettre et du feu rouge lorsqu’il faut lever le crayon aide beaucoup.

Vous avez maintenant quelques outils pour accompagner votre enfant dans l’apprentissage de l’écriture afin qu’il entame ce processus de la manière la plus facile et la plus harmonieuse possible.

Découvre la vidéo dans laquelle je parle de la police d’écriture en maternelle.

Rejoignez notre groupe Facebook pour pouvoir échanger autour des thématiques de l’apprentissage de l’écriture et de ses difficultés. 

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager :-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...